Restez en contact avec nous

Ambassadeurs Béarn

Vers une filière d’excellence du lin en Béarn

« Lin des Pyrénées », qui poursuit sa structuration, ambitionne de réimplanter une filière en Béarn. Peu gourmande en eau, cette plante peut offrir des revenus complémentaires aux agriculteurs grâce à la valorisation des graines et des fibres…

« Lin des Pyrénées », qui poursuit sa structuration, ambitionne de réimplanter une filière en Béarn. Peu gourmande en eau, cette plante peut offrir des revenus complémentaires aux agriculteurs grâce à la valorisation des graines et des fibres…

Au début du 20e siècle, avant d’être remplacée par le coton, la culture du lin était largement répandue dans le bassin de l’Adour, notamment pour la filière textile. Pourtant, la culture de cette plante a de multiples avantages comme par exemple la limitation des intrants et son décalage calendaire par rapport au maïs : on sème en octobre puis on récolte en juillet. Aujourd’hui, une filière locale se développe, se structure pour commercialiser la production. 12 agriculteurs, fédérés par Régis Cassaroumé, Jean-Marc Pécassou et Benjamin Moutet, y consacrent déjà une quarantaine d’hectares.

Outre le textile auquel on l’associe facilement, la fibre de lin peut également être utilisée par l’industrie pour des développements maritime, terrestre et aéronautique, dans l’agro-alimentaire ou encore dans les cosmétiques.

Un projet ambitieux

Lin des Pyrénées crée une société de production et de commercialisation du lin (fibres et graines) et de ses produits dérivés.

Sa stratégie de développement repose sur 2 approches principales : D’un côté les prestations de services pour les agriculteurs (formation à la culture du lin et mise à disposition de matériels et de l’autre la vente de produits issus de la transformation du lin (fibres et graines).
De plus, au-delà de la réimplantation et du développement d’une filière basée sur une culture jadis fleuron de l’économie du bassin de l’Adour, Lin des Pyrénées souhaite par ce projet vertueux permettre une revitalisation du tissu rural grâce au développement des activités qui sont générées pour produire, transformer et valoriser les fibres et les graines de lin.

Lin des Pyrénées s’inscrit ainsi dans une dynamique prospective de formation et d’initiatives entrepreneuriales grâce à la multiplicité de ses débouchés depuis son versant agricole jusqu’à son versant industriel. Ces activités offrent des possibilités de formations, d’insertion voire de seconde chance via des parcours professionnels spécialisés et adaptés qui favorisent également l’esprit d’entreprise. Enfin, dans le cadre de ses activités, Lin des Pyrénées a amorcé le développement de deux démonstrateurs : Miraïga (« Regarde l’eau »), une planche de surf écoconçue, motorisée, autonome, intelligente et respectueuse de l’environnement, capable d’intégrer des protocoles de surveillance des milieux aquatiques mais également Camp Aban (« En avant les champs »). Il s’agit là d’un modèle économique innovant basé sur une agriculture raisonnée et des rotations culturales pérennes.

Lire la suite
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sponsorisé

À la Une